Catégories
Politique Démocratie Décision

En démocratie, l’argent est-il privé ?

La vie des entreprises, et plus largement des citoyen-ne-s, est fonction de l’Etat de droit.

La monnaie plus puissante que la démocratie ?

« La démocratie a-t-elle été capturée par l’argent privé » (Julia Cagé, 20/10/18, YouTube) :

Une infime minorité de français font des dons aux partis politiques.

  • Les partis politiques de droite en bénéficient plus largement que ceux de la gauche (près de 2 fois plus).

0,79% des foyers fiscaux font des dons aux partis politiques

290.000 personnes donnent aux partis politiques.

Quel est le don moyen parmi les personnes qui donnent ?

  • 120€ pour les donateurs à revenus faibles.
  • 5.300€ pour les donateurs à revenus élevés.

Un don de 7.500€ représente pour le donateur un coût réel de 2.500€.

  • Soit une déduction fiscale de 5.000€ (66%) qui sont payés par les autres citoyens pour satisfaire les préférences politiques des donateurs à revenus élevés.
  • Les donateurs qui ne paient pas d’impôts sur les revenus sont lésés (aucune déduction fiscale).
  • 7.500€ étant le don maximal stipulé par la loi pour une personne physique.
  • Les entreprises ont interdiction de financer les partis politiques.

La monnaie est un service public

Chaque année, l’Etat dépense 21 fois plus pour financer les préférences politiques des individus ayant des moyens monétaires élevés (dons aux partis politiques).

La corrélation entre le montant de financement d’un parti politique et le nombre de voix obtenues à une élection a été démontrée (corrélation ne signifiant pas forcément causalité).

  • Les partis politiques se consacrent-ils à trouver des financements ou des voix ?

Par ailleurs, les financements publics des partis politiques sont fonction du nombre de voix aux dernières élections législatives.

  • Ils sont donc figés pendant 5 ans quelles que soient les évolutions de l’électorat.

Les modalités de financement monétaire des partis politiques sont-elles à la racine de la crise de la démocratie ?

  • Financer directement la démocratie avec l’impôt public serait-il une solution démocratique ?

La monnaie, garantie par l’ (les) Etats, est un service public.

La démocratie plus puissante que la monnaie ?

Julia Cagé propose 3 solutions pour réduire le poids des intérêts privés :

  • Limiter à 200€ les dons privés aux partis politiques.
  • Les bons pour l’égalité démocratique (7€) attribués à chaque citoyen-ne.
  • L’Assemblée Nationale mixte pour 1/3 des sièges de l’Assemblée Nationales qui seraient élus à la proportionnelle sur des liste paritaires pour moitié (ouvriers, précaires, etc.).

Vous et votre entourage, avez-vous compris que la monnaie dettes (euro, dollar, yen, etc.) est structurellement un système de prédation légal ?

En démocratie, l’argent est public

Monnaie Dettes publie des connaissances synthétiques pour que vous puissiez les partager et en débattre avec votre entourage.
Sans vous, nous ne serons ensemble jamais suffisamment nombreuses et nombreux pour mener les actions opérationnelles vitales urgentes.
Sans argent et en peu de temps, vous pouvez réussir à condition de convaincre votre entourage d’agir, lui aussi, et avec vous + les autres.
Communiquez, débattez, agissez avec votre entourage relationnel et restons en contact !

Par Valérie Lafargue

Monnaie Dettes est un plaidoyer pour une mise en cause des règles juridiques (modifiables) de fonctionnement de la monnaie dettes (argent, finance) (euro, dollar, yen, etc.) responsables des atteintes aux droits fondamentaux vitaux des êtres humains 🌞 + ressources naturelles 🌏 (Nature).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.