Catégories
Politique Démocratie Décision

La Conférence sur l’avenir de l’Europe débouche sur 49 propositions de citoyens

L’impuissance financière des citoyens face aux contraintes naturelles vitales

« Conférence sur l’avenir de l’EuropeRapport sur les résultats finaux » (05/22)

Les citoyen-ne-s de la Conférence sur l’avenir de l’Europe viennent de délivrer un mandat à l’Union Européenne :

  • en « 49 propositions qui comprennent des objectifs concrets et plus de 320 mesures »,
  • pour une « Union Européenne fondée sur la solidarité, la justice sociale et l’égalité ».

La monnaie dettes est injustice sociale

Parmi les 49 propositions, en voici 9, à titre d’exemples, que les règles juridiques de fonctionnement de la monnaie dettes (euro, dollar, yen, etc.) vont empêcher :
Salaire minimum garantissant une qualité de vie similaire à toutes et tous, tenant compte du pouvoir d’achat et au-dessus du seuil de pauvreté.
• Temps de travail garantissant un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée.
• Plans d’urgence avec scénarios détaillés en cas de crises graves (sanitaires, guerres, etc.).
• Recherches et innovations durables.
• Sources d’énergie renouvelables à faible empreinte environnementale (analyse globale du cycle de vie).
• « Processus de production plus écologiques, en subventionnant ou en récompensant d’une autre manière les entreprises qui investissent dans la réduction des coûts environnementaux de leur production ».
• Harmonisation de la fiscalité (IS, paradis fiscaux, délocalisations, etc.) garantissant la réorientation des ressources financières vers là où les activités commerciales s’exercent.
Pension retraite minimale supérieure au seuil de pauvreté.
Accès ciblé à des logements sociaux décents.

L’obsolescence programmée pour les rentes financières (salaires, dividendes, etc.)

La création de la monnaie dettes est la cause de l’existence du système d’obsolescence programmée de tous les appareils électroniques (et autres).

  • Par convention sociale (règles juridiques), la création monétaire (crédits bancaires) est déclenchée par les (sur)productions de biens matériels.
  • Les besoins quotidiens vitaux (agriculture, santé, éducation, logement, environnement, etc.) ne déclenchent pas le système juridique de création de la monnaie.
  • Sans obsolescence programmée, aucune rente financière (salaires, bénéfices, dividendes, produits financiers, etc.).

L’avenir des citoyens européens est éco-logiquement local

Augmenter la natalité sans additionner au préalable les empreintes écologiques locales individuelles (communes, départements, régions, France, Europe, etc.) relève de l’irresponsabilité parentale.

  • La monnaie dettes (argent, fiscalité, chiffres d’affaires, salaires, épargne, etc.) est incapable de fabriquer à partir de rien les ressources naturelles vitales (eau, terres fertiles, végétaux, climat, biodiversité, matériaux de construction, métaux, etc.).

Vous et votre entourage, avez-vous compris que l’addition de nos empreintes environnementales individuelles se paye en Nature vitale avec un bénéfice financier imaginaire (écritures comptables) ?

La monnaie dettes empêche la réduction des coûts environnementaux

Monnaie Dettes publie des connaissances synthétiques pour que vous puissiez les partager et en débattre avec votre entourage.
Sans vous, nous ne serons ensemble jamais suffisamment nombreuses et nombreux pour mener les actions opérationnelles vitales urgentes.
Sans argent et en peu de temps, vous pouvez réussir à condition de convaincre votre entourage d’agir, lui aussi, et avec vous + les autres.
Communiquez, débattez, agissez avec votre entourage relationnel et restons en contact !

Par Valérie Lafargue

Monnaie Dettes est un plaidoyer pour une mise en cause des règles juridiques (modifiables) de fonctionnement de la monnaie dettes (argent, finance) (euro, dollar, yen, etc.) responsables des atteintes aux droits fondamentaux vitaux des êtres humains 🌞 + ressources naturelles 🌏 (Nature).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.