Catégories
Sécurité Personnes + Ressources Naturelles

Le cycle de l’eau douce est menacé

« L’eau paye l’eau » est un système de financement aride

« Tout ce qui se passe dans nos vies se retrouve dans nos rivières » (Emma Haziza, hydrologue, 06/05/22)

Le cycle de l’eau est la sixième limite planétaire dépassée par nos modes de vie :

  • L’eau bleue visible des rivières, lacs, nappes, etc.
  • L’eau verte invisible contenue par les sols.

Le financement des productions et fournitures d’eau est fonction des prix et consommations.

  • Plus nous consommons d’eau et la payons cher, plus les chiffres d’affaire (privés) ou impôts & taxes (publics) sont élevés.

L’eau verte est en fuite

L’eau verte est consommée par les plantes et micro-organismes des sols.

Au sein de l’OCDE, 70% de l’alimentation nourrit le bétail.

20 à 40 % terres sont dégradées et empêchent le cycle de l’eau verte.

  • Appauvrissement en matière organique.
  • Imperméabilisation par le bitumage.

Cette année, nous sommes en déficit de pluies depuis janvier.

  • L’élévation des températures précipite les déséquilibres du cycle de l’eau.

Le cycle de l’eau (vents, pluies, sols, évaporation, etc.) est déréglé.

Les surproductions créent la monnaie dettes

L’agriculture intensive est un mode de production parmi d’autres, tous aussi consommateurs en eau que les autres.

  • Les euros, dollars, francs suisses, etc. sont créés à force de surproductions de biens matériels et de réductions des coûts monétaires (argent, finance).

Seule l’addition des solutions est vertueuse.

  • Les OGM, recyclage des eaux usées, etc. participent de la création monétaire et non des gestion et partage durables des ressources naturelles.

La géopolitique de l’eau est déficitaire

Certains territoires français sont livrés en eau par camions citernes.

La répartition de l’eau est inéquitable entre les territoires géographiques (France, international).

  • Continuer à produire et consommer sans au préalable additionner nos ponctions individuelles en eau annonce de prochains conflits interpersonnels.

Notre équation vitale est :

  • Stocks d’eau + cycle de renouvellement / 7-8 milliards de personnes + modes de vie + descendance

Les solutions fondées sur la Nature respectueuses de ses cycles physico-chimiques est notre avenir.

  • Les déséquilibres du cycle de l’eau nous font basculer vers l’inconnu (effets domino, catastrophes naturelles, pénuries, aridité, conflits pour l’accès à l’eau, etc.).

L’eau se cache dans nos productions et consommations

Un-e européen-ne consomme entre 5.000 à 7.000 litres d’eau par jour.

  • L’eau cachée est partout (alimentation, textile, construction, recyclage, nucléaire, hydrogène, électricité, etc.).

Nos modes de vie polluent l’eau (pesticides, métaux lourds, hormones, etc.).

  • Les coûts financiers des sécheresses et pollutions sont sans effet sur l’assèchement continu du cycle de l’eau.

Vous et votre entourage, en comptant en monnaie dettes (euro, dollar, yen), pensez-vous contribuer aux gestion et partage durables du cycle physico-chimique de l’eau ?

La finance nous assèche sans compter

Monnaie Dettes publie des connaissances synthétiques pour que vous puissiez les partager et en débattre avec votre entourage.
Sans vous, nous ne serons ensemble jamais suffisamment nombreuses et nombreux pour mener les actions opérationnelles vitales urgentes.
Sans argent et en peu de temps, vous pouvez réussir à condition de convaincre votre entourage d’agir, lui aussi, et avec vous + les autres.
Communiquez, débattez, agissez avec votre entourage relationnel et restons en contact !

Par Valérie Lafargue

Monnaie Dettes est un plaidoyer pour une mise en cause des règles juridiques (modifiables) de fonctionnement de la monnaie dettes (argent, finance) (euro, dollar, yen, etc.) responsables des atteintes aux droits fondamentaux vitaux des êtres humains 🌞 + ressources naturelles 🌏 (Nature).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.