Catégories
Monnaie Dettes (argent, finance)

La perte de biodiversité menace-t-elle la stabilité financière ?

La biodiversité compte, la finance spécule

« Perte de biodiversité et stabilité financière » (05/01/22, Banque de France) :

Le niveau de dépendance à 21 services écosystémiques du portefeuille de titres (obligations, actions) des institutions financières françaises (banques, assurances, fonds d’investissement, etc.) :

  • Toutes les entreprises sont dépendantes de tous les services écosystémiques (fournisseurs (scope 3) + entreprises (scope 1)).
  • Les chimie, produits laitiers et boissons ainsi que les production et distribution de gaz sont les activités les plus dépendantes et impactantes.

De la perte de biodiversité aux services écosystémiques vitaux

La plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) identifie :

  • 3 niveaux de biodiversité :
    • diversité des écosystèmes,
    • diversité des espèces,
    • diversité au sein des espèces.
  • 5 principales pressions :
    • changement d’usage des terres et des mers,
    • exploitation non durable des organismes,
    • changement climatique,
    • pollutions,
    • espèces exotiques envahissantes.
  • Des services écosystémiques :
    • approvisionnement en matériaux et eau,
    • régulation du climat,
    • pollinisation,
    • contrôle de l’érosion,
    • protection contre les inondations,
    • etc.

Perturber les processus biogéochimiques terrestres est risqué pour nos santé et vie.

  • La finance (monnaie dettes) est incapable de rendre compte de ces réalités naturelles vitales et de les préserver.

Produire pour vivre ou créer la monnaie ?

Les activités des entreprises représentées dans le portefeuille de titres des institutions financières françaises ont des valorisations monétaires (euros, dollars, yens, etc.) sans rapport avec :

  • le risque physique qu’est la perte de biodiversité,
  • le risque de transition vers la protection la biodiversité.

Toutes les activités de toutes les entreprises sont-elles vitales ?

  • La création monétaire (euro, dollar, livre sterling, etc.) est juridiquement déclenchée par les (sur)productions de biens matériels composés à 100% de ressources naturelles (biodiversité, services écosystémiques et autres).
  • Les euros, dollars, yuans, etc. sont des écritures comptables conventionnelles illimitées modifiables.

Vous et votre entourage, avez-vous compris que la monnaie dettes (euro, dollar, yen, etc.) est une unité de compte incapable de protéger les services écosystémiques rendus par la biodiversité ?

La monnaie dettes est démesure

Monnaie Dettes publie des connaissances synthétiques pour que vous puissiez les partager et en débattre avec votre entourage.
Sans vous, nous ne serons ensemble jamais suffisamment nombreuses et nombreux pour mener les actions opérationnelles vitales urgentes.
Sans argent et en peu de temps, vous pouvez réussir à condition de convaincre votre entourage d’agir, lui aussi, et avec vous + les autres.
Communiquez, débattez, agissez avec votre entourage relationnel et restons en contact !

Par Valérie Lafargue

Monnaie Dettes est un plaidoyer pour une mise en cause des règles juridiques (modifiables) de fonctionnement de la monnaie dettes (argent, finance) (euro, dollar, yen, etc.) responsables des atteintes aux droits fondamentaux vitaux des êtres humains 🌞 + ressources naturelles 🌏 (Nature).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.